Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 06:19

En cette fin septembre, je "chassais", sur les plages Est de la Manche, quelques Grands Gravelot, ...

 

Grand Gravelot -3

 

...perdus au milieu des Tournepierres à colliers et des bécasseaux. Mais en cette fin d'été très chaude,  peu d'oiseaux ont fait le voyage retour des pays nordiques. 

 

 IMGP3726

 

Sinon, les habituels Mouettes rieuses en plumage intermédiaire, des goélands braillards, et, quelques Sternes Caugek, de passage vers le Sud. 

 

 

Plat Hamel K5- 11 09 16 118-3   

J'observais deux jeunes Bergeronnettes des ruisseaux, qui tournaient autour de moi,  hésitant à leur consacrer une place sur mon disque dur, lorsque...

 

Torcol fourmilier (16/09/11)-3

 

...un oiseau dont la forme et le plumage me sont  inconnus, vint se poser à quelques mètres de moi, sur un tas de galets.

 

Torcol fourmilier (16/09/11)-5

 

Très remuante la bestiole, sans arrêt,  il se cachait derrière les galets, en ressortait  pour s'envoler, et revenir à distance, ... me narguer.

 

Torcol fourmilier (16/09/11)-7

 

A sa façon de se tenir: le bec en l'air, son plumage rayé,  il me rappelait vaguement les pics.

 

Torcol fourmilier (16/09/11)-4

 

A la poursuite de mon bel oiseau, j'ai arpenté pendant plusieurs heures la plage de Quinéville à Ravenoville,  j'ai pu en compter 7.

 

Torcol fourmilier (16/09/11)-8 

Curieux, ils venaient se poser sur le mur qui borde la plage.

 

Torcol fourmilier (16/09/11)-9

Ou sur un piquet de clôture. 

Arrivé à la maison, le guide ornitho, m'apprit que je venais de rencontrer, pour la première fois de ma vie le Torcol fourmilier ( Jynx toquilla) 

 

Retour en  Essonne, une autre bonne surprise m'attend  dans les Yvelines, un Busard pâle (Circus macrourus) m'a fait l'honneur de traverser la route quinze mètres devant moi, hélas je conduisais.

Non! Non! Je vous entends, ce n'était pas un B St Martin ( Circus cyaneus) ni un B cendré (Circus pygargus), le bout de ses ailes est blanc! Il a longé la route pendant une centaine de mètres, j'ai bien pu l'observer. 

 

Après quinze jours d'absence, je suis allé inspecter "mes" territoires de prospection habituels: ils m'ont parus déserts.  

A part un  Balbuzard à Fontenay le Vicomte, que j'ai eu le plaisir de voir faire une capture.

 IMGP2730-1.jpg  (la photo est mauvaise, il était trop loin, mais je n'ai pas su résister...)

 

Rien! Sauf que, arrivé au bord d'un petit marais, dont je terrai le nom, un jeune observateur me confie, " il y a une Marouette ponctuée dans les herbes"... Incrédule, j'ai failli éclater de rire...

 

Marouette ponctuée (10/10/11) 

J'avais tort!

  Marouette ponctuée (1/10/11)

 

 Pendant un 1/4 d'heure,  à la recherche de sa nourriture, elle a sillonné le bordure de l'étang  en tous sens. 

 

Marouette ponctuée (1/10/11) 

Malheureusement la lumière n'était pas excellente: une forte réverbération à la surface de la vase, m'a beaucoup dérangée.     

Pas le temps d'essayer de nouveaux réglages, elle pouvait disparaître à tout moment.

 

Marouette ponctuée (1/10/11)

 

 Marouette ponctuée (1/10/11)

 

 Marouette ponctuée (1/10/11)

Qu'a-t-elle vu? qu'a-t-elle  entendu?

En quelques secondes, elle a disparue dans les hautes herbes.

 

Marouette ponctuée (10/10/11)

 

Heureusement le lumière s'est amèlioré. 

 

Ce matin, 4 octobre, je suis reparti voir "ma" petite Marouette, surprise... elles étaient 2!

Du moins c'est ce que j'ai cru. 

Râle d'eau -1b

 

La deuxième est un Râle d'eau (Rallus aquaticus). 

Voilà encore un z'ozio, après lequel j'ai couru pendant des années, avant de le mettre en boîte! 

 

Râle d'eau -2

C'est le troisième fois, que j'en vois un,  cette année. Mais, c'est le premier que j'arrive à photographier.

Furtive la bestiole, il apparaît, et disparaît aussi rapidement.

Râle d'eau -4a

Celui-ci avait décidé de jouer avec mes nerfs:  il est passé continuellement d'une plage à l'autre; de plus c'est un champion de la course à pied.

Et mauvais caractère avec ça, il a chassé à coups de bec un rat musqué, qui avait osé venir sur son territoire.

 

Râle d'eau -3c

 

Content de lui, il a grimpé dans les roseaux, où il s'est mis à chanter!

 Râle d'eau -3d

 

Cinq minutes plus tard, il changeait de zone, je ne l'ai plus revu. 

 

Râle d'eau -4f

Partager cet article

Repost 0
Published by loiseleur - dans des oiseaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Curieux de nature?
  • Curieux de nature?
  • : Je publie ici, au jour le jour une partie de mes photos d'animaux sauvages, surtout des oiseaux, récoltées en France sous deux formes:des écrits illustrés et des albums photo classés thématiquement. Merci de votre visite.
  • Contact

Profil

  • l'oiseleur
  • Je suis un vieux mec : 
Poitevin d'origine, 7 ans africain, devenu francilien par nécessité, normand par choix plusieurs mois par an: je suis l'oiseleur. Photographe amateur depuis plus de 50 ans, amateur d'oiseaux depuis toujours.
  • Je suis un vieux mec : Poitevin d'origine, 7 ans africain, devenu francilien par nécessité, normand par choix plusieurs mois par an: je suis l'oiseleur. Photographe amateur depuis plus de 50 ans, amateur d'oiseaux depuis toujours.

la chanson de l'oiseleur

L'oiseau qui vole si doucement
L'oiseau rouge et tiède comme le sang
L'oiseau si tendre l'oiseau moqueur
L'oiseau qui soudain prend peur
L'oiseau qui soudain se cogne
L'oiseau qui voudrait s'enfuir
L'oiseau seul et affolé
L'oiseau qui voudrait vivre
L'oiseau qui voudrait chanter
L'oiseau qui voudrait crier
L'oiseau rouge et tiède comme le sang
L'oiseau qui vole si doucement
C'est ton coeur jolie enfant
...

J Prévert